Handicap Nord » IME » Seclin

IME de Seclin

Les Instituts Médico-Educatifs (IME) ont pour mission d’accueillir des enfants et adolescents handicapés atteints de déficience intellectuelle quel que soit le degré de leur déficience.

L’objectif est de leur dispenser une éducation et un enseignement spécialisés prenant en compte les aspects psychologiques et psychopathologiques ainsi que le recours à des techniques de rééducation.

Les Instituts Médico-Educatifs regroupent ce que l’on désignait auparavant par "Instituts Médico-Pédagogiques" (IMP) et "Instituts médico-professionnels"(IMPro).

Ces établissements sont financés par l’Assurance Maladie en tenant compte du prix de journée et après agrément de l’ARS (Agence Régionale de Santé), dans le cadre de la loi du 2 janvier 2002.

Les IME sont régis par l’annexe XXIV au décret n° 89-798 du 27 octobre 1989 et la circulaire n° 89-17 du 30 octobre 1989.

Contact

Adresse

I.M.E. DENISE LEGRIS A SECLIN
22 RUE DESMAZIERES
59113 SECLIN

Téléphone

03 20 90 07 93

Fax

03 20 90 57 87

Voir aussi

Le handicap à Seclin

Maison départementale des personnes handicapées

Pour vous orienter vers cet établissement, contactez : MDPH 59 : Nord

Public accueilli

Mixité

Établissement Mixte

Handicapés mentaux légers

Semi-Internat : 55 places

Polyhandicapés

Semi-Internat : 6 places

Handicapés mentaux légers

Les handicapés mentaux légers constituent la très grande majorité des personnes déficientes intellectuelles. Le handicap est généralement repéré à l’occasion des premières difficultés scolaires. Grâce à une éducation spécialisée, les handicapés mentaux légers peuvent acquérir des aptitudes pratiques et la lecture ainsi que des notions d’arithmétique. Beaucoup d’entre eux seront capables à l'age adulte d'exercer une activité professionelle et de maintenir de bonnes relations sociale.

Polyhandicapés

Issu de maladie génétique ou d’accident de la vie, le polyhandicap est un handicap grave à expressions multiples pour lequel les troubles cérébraux sont associés à des troubles moteurs ou sensoriels, entraînant une restriction extrême de l'autonomie.

Les contraintes du polyhandicap s’évaluent par les handicaps associés. Les handicaps ne s'additionnent pas, ils se multiplient. Les atteintes cérébrales ne permettent pas une compensation des handicaps physiques (moteurs et sensoriels).